Qu'est-ce que la spasmophilie ?

La spasmophilie n'est pas une maladie, c'est un terrain en déséquilibre énergétique, dont les caractéristiques sont l'hypersensibilité, la dépendance à l'environnement, la vulnérabilité au stress, et une grande instabilité physiologique et psychologique, c'est un héritage familial.
Son traitement ne relève pas des médicaments pharmaceutiques dont le but est de guérir les maladies car ils en ressentent les nombreux effets pervers. Seules les méthodes naturelles peuvent aider à retrouver un équilibre énergétique.

Une solution au problème dû à l'hypersensibilité

Une aide personalisée est absolument nécéssaire pour que le spasmophile trouve un équilibre durable.
L'Association est là pour vous aider.

Définition

La spasmophilie n'était pas reconnue par la médecine, et se dénommait "maladie fonctionnelle", aussi la définition qu'ont donné les médecins fut « une dystonie neurovégétative », avant d'être dénommée hypersensibilité neuromusculaire et affective.

Une autre définition fut proposé en 2015 par le docteur Jean Dupire : "un conflit entre corps sensoriels et esprits chez une personne hypersensible sur le plan physiologique, émotionnel et psychologique".

La difficulté de vie des spasmophiles est compensée par une grande créativité, c'est un vivier d'artistes.

Évolution de la spasmophilie au cours du temps

La spasmophilie non traîtée peut devenir une maladie dite fonctionnelle comportant de nombreux dysfonctionnements ou même aboutir à une maladie organique (virale ou autoimmune).

Certaines personnes souffrent des mêmes symptomes que les spasmophiles sans avoir un héritage familial. Leur mal-être est dû au fait que le niveau de stress social a considérablement augmenté, et elles ne peuvent s'y adapter. Le traîtement doit être le même. Elles pourront retrouver un équilibre stable car elles n'ont pas le terrain spasmophile.

 

Les symptomes

Ils sont multiples et divers :

Fatigue, maux de tête, flous visuels, acouphènes, paupières qui sautent, boule dans la gorge, reflux oesophagien, oppression respiratoire, troubles du sommeil, lombalgies, douleurs cervicales et cardiaques, tachycardie, aérophagie, spasmes intestinaux, brûlures d'estomac, fourmillement, tremblements, contractures, coups de pompe, angoisses, paniques, déprime...

Tous ces symptômes peuvent changer avec une rapidité déconcertante, leur apparition et disparition étant imprévisibles et inexplicables ; elles sont la conséquence de variations plus ou moins brutales de l'énergie.

Caractéristiques des Spasmophiles

  • Une activité freinée du cerveau droit imaginatif et intuitif à cause d'un contrôle excessif du cerveau gauche qui décide et organise.
  • Une receptivité et une réactivité excéssives aux évènements.
  • Une très grande dépendance à son entourage.
  • Une disponibilité en énergie extrêmement restreinte.
  • Un état de manque d'amour et le sentiment d'avoir été abandonné.
  • Une peur ou une incapacité d'exprimer ses émotions.
  • Une difficulté à se situer dans le temps et dans l'espace.

 

Des causes physiologiques à l'origine de ces caractéristiques.

  • Un déséquilibre du rapport prolactine (secrété lors des cycles de la grossesse, de l'accouchement, de la montée laiteuse) ce qui pourrait expliquer que 75% des spasmophiles sont des femmes et de la dopamine (neuromédiateur du plaisir et de la dépendance)
  • Une secrétion plus ou moins adaptée de l'ocytocine. Elle est sécrétée lors de l'accouchement pour stimuler les contractions de l'utérus, lors de la succion du bébé pour permettre l'éjection du lait, et au moment de l'orgasme. Elle est à l'origine d'une relation d'attachement entre mère et enfant, entre amis, parents et amoureux. Elle favorise la générosité, la fidélité, la confiance, l'empathie. Elle est favorisée par les contacts physiques (embrassements, caresses) et par des massages doux.

Le traitement

Le traitement doit prendre en charge la personne dans sa globalité corps-esprit.
Il doit être naturel et doux. Les médecines les mieux adaptées sont l'homéopathie, la naturopathie, la médecine chinoise ou ayurvédique.
Inutile de chercher des médecins spécialisés en spasmophilie ; en revanche, il est possible de trouver de bons généralistes.

Comment avancer vers la guérison ?

Il faut respecter une hygiène de vie à tous les niveaux :

  • Physiologique : sommeil, alimentation, exercices corporels, évitement des situations de stress, ce qui permet le bien-être
  • Mentale et psychologique : Cesser la mentalisation par le cerveau gauche, qui fait obstacle au fonctionnement du cerveau droit, donc freine l'intuition, l'imagination, la créativité. Refuser les idées négatives, et penser positivement, ce qui délivre la sérénité.
  • Spirituelle : découvrir au fond de son cœur immatériel sa véritable personnalité pour pouvoir déployer l'immensité de ses richesses, et ainsi trouver créativité et joie.

 

Les conditions pour guérir

  • Savoir et croire que c'est possible.
  • Se familiariser avec la notion d'énergie.
  • Se sentir responsable de sa santé et devenir autonome.
  • Faire le lien entre mal-être et symptômes, découvrir sa vérité intérieure.
  • Renoncer à vouloir tout contrôler.
  • Être bien informé au sujet de l'hygiène de vie, de la nutrition, du mécanisme de l'énergie, des thérapies.
  • L'Energie est fluide, indestructible, informative, transformante, créative. Elle est mémoire universelle et temporelle. (Jean Audouze, Jean-Claude Carrière)

Avec l'Association, les adhérents trouveront

Le moyen de :

  • Comprendre leur mal-être et le transformer en mieux-être.
  • Trouver un remède à la crise.
  • Être informé au sujet de la nutrition, de l'hygiène de vie, et des thérapies efficaces.

Mission de Spasmophilie & Sérénité

La recherche de Spasmophilie & Sérénité est centrée sur le stress, et aussi sur la responsabilisation et l'épanouissement de la personne.